8 conseils pour arrêter la procrastination

Bien souvent, nous sommes pleins de bonnes intentions. On veut changer. On veut être meilleurs. Alors on regarde plein de vidéos, mais finalement, rien ne change dans nos vies. La faute à cette flemmardise qui nous gangrène. Nous vivons dans une société de surconsommation où nous pouvons tout avoir, tout de suite et généralement sans le moindre effort. Sauf que la vie, ça n’est pas aussi simple que ça. No pain no gain ! Alors comment vaincre la procrastination ? Cet article n’est pas une poudre de perlimpinpin pour y arriver sans effort. Ce ne sont que des indications qui m’ont aidé et qui pourront peut-être vous aider également, inshaAllah. Et n’oubliez pas, vouloir arrêter de procrastiner, c’est combattre son nafs (= l’ego), il faudra donc être déterminé à changer si nous voulons y arriver.

1/ Se fixer des objectifs

Et plus important encore, il faut que ces objectifs soient adaptés ! Je vous renvoie à la méthode SMART, dont j’ai parlé dans un précédent article, afin d’apprendre à se fixer de bons objectifs.

2/ Trouver un moteur

C’est l’étincelle nécessaire pour lancer le système. La première chose à faire est de lister les bénéfices liés à l’accomplissement des objectifs que je me suis fixé et les inconvénients si je ne change pas. Il ne faudra pas hésiter à relire chaque jour ce document s’il le faut ! Détaillez le plus possible la partie sur les bénéfices. Plus notre cerveau pourra s’imaginer, clairement et en détail, les avantages que je vais tirer en ayant accompli ma tâche et plus il sera facile de l’accomplir

3/ Dois-je vraiment accomplir cet acte ?

Il arrive parfois qu’on se persuade d’être obligé de faire une chose alors que ce n’est pas du tout le cas. Or, il ne faut pas s’encombrer avec mille projets.

Voici un moyen facile pour savoir si je dois ou non accomplir un projet ou un objectif : Si, en les listant, les bénéfices à accomplir une tâche ne l’emportent pas très nettement sur les inconvénients, la tâche doit être éliminée de la liste.

4/ Juste 5 minutes…

J’utilise cette astuce pour arnaquer mon ego si difficile à faire bouger. Quand je sais que je dois m’y mettre, je me dis intérieurement : “Juste 5 minutes et ensuite, j’arrête”. Ça marche particulièrement bien quand j’ai un livre à lire et à analyser, et que ça traîne depuis des jours. La fin justifie les moyens comme on dit ! C’est une méthode qui a l’air simpliste mais qui fonctionne parce qu’une fois que vous aurez commencé, si vous avez bien choisi vos objectifs, vous ne vous arrêterez sans doute pas au bout des 5 minutes. Le plus dur est souvent de mettre le pied à l’étrier.

5/ Le multi-tâche est votre ennemi !

Ne vous laissez pas tenter par le fait de faire plusieurs choses en même temps. Même si, au début, vous pensez avoir la situation sous contrôle, le risque est trop grand. En effet, à vouloir trop en faire, vous pourriez finir par tout abandonner.

6/ Développer son autodiscipline

C’est un point vraiment très important car la motivation c’est bien mais pas suffisant. Il y aura forcément des passages à vide et à ce moment-là, c’est l’autodiscipline qui fera office de pilote automatique. Cela passe par la relecture des bénéfices que j’ai à remplir mon objectif (d’où l’intérêt de bien les choisir). Plus les bénéfices l’emportent sur les inconvénients et plus il sera facile de développer son autodiscipline. Autre chose importante, chiffrez clairement le temps à passer sur votre tâche. Vous pourrez alors aisément diviser le travail à effectuer en de petites sessions pour que cela soit motivant.

Par exemple, si je pense devoir passer une heure sur un document à écrire, je serai plus motivé si je me dis que je ne vais y passer que 20 minutes par jour. Et finalement, en trois jours, j’aurai fini d’écrire mon document !

7/ Transformer les tâches à accomplir en habitudes

Il ne faut pas hésiter à associer vos tâches à des habitudes déjà ancrées dans votre quotidien. C’est de cette manière que la tâche deviendra un réflexe. Par exemple, si je dois lire un livre, je peux décider de le faire chaque jour pendant 15 minutes après m’être brossé les dents. Jour après jour, cela deviendra un réflexe.

8/ Avoir un bon compagnon de route

Il s’agit ici de choisir une personne de votre entourage qui, elle aussi, a décidé de lutter contre la procrastination et qui a des projets à accomplir. Vous pourrez ainsi échanger avec cette personne sur vos difficultés du moment, les points positifs, les efforts à fournir, etc. C’est ce que Hal Elrod appelle, dans son livre « Miracle Morning » (J’ai analysé son livre dans cette vidéo), un partenaire de responsabilisation. Cela a pour but de tenir le coup et rester constant. D’ailleurs, en islam, avoir de bons compagnons est une chose primordiale, comme le souligne ce hadith rapporté par al-Boukhari et Mouslim.

Le prophète (Prières et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « le cas du bon compagnon et du mauvais compagnon ressemble à celui du vendeur de musc et du souffleur du soufflet (le forgeron). Quant au vendeur de musc, soit il vous donne quelque chose du musc, soit vous le lui achetez, ou au moins vous partez ayant éprouvé sa bonne odeur. Tandis que le (forgeron) brûlera vos vêtements, ou au moins vous partirez ayant éprouvé son odeur répugnante. »

Enfin, je le répète mais il n’y a aucune recette miracle pour arrêter la procrastination du jour au lendemain. J’essaie moi-même de mettre en application ces conseils au quotidien même si ce n’est pas toujours facile. L’essentiel est de faire de son mieux et de ne jamais se décourager. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas réussi une fois ou deux qu’il faut baisser les bras. Bien au contraire !

Et vous, comment faites-vous pour combattre la procrastination ? Donnez-moi vos astuces en commentaires !

Abonnez-vous à la newsletter afin d’être tenu informé de chaque nouveauté du site ! 

4 Comments

  1. J’ai cliqué sur le lien instagram qui mène à ton blog,je m’étais dit “aller jiste 5 min”, finalement j’en suis au 3ème article 😂
    Merci pour ces conseils qui me semblent d’autant plus pertinents que je suis en pleine lecture du livre “miracle morning”

    • Hahaha ! ^^
      Je vais pas m’en plaindre, loin de là !
      Je suis très heureux que mes articles t’aient fait rester plus longtemps que prévu sur le blog. N’hesite Pas à t’inscrire à la newsletter à droite pour être informée quand un article est publié inshaAllah ! 🙂

      Et pour les conseils, de rien ! L’entraide est essentielle si on veut que la oumma grandisse !

      N’hésite pas à proposer des thèmes pour les articles.

      Faisons grandir ce projet tous ensemble, il n’en sera que plus riche !

      🙂

  2. Salam
    Les 7 conseils que tu présentent sont très pertinents et vraiment inspirants.
    Un souffle de positivité mêle à du réalisme .
    Lister ses objectifs et lister aussi les bénéfices à en tirer, c’est vraiment une posture positive qui entraîne le cerveau à se mobiliser vraiment.
    Les conseils sont précis réalistes, facilement réalisables .
    Merci beaucoup

1 Trackback / Pingback

  1. Un éléphant, ça se mange une seule bouchée à la fois - Le lecteur illettré

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*