[L’interview illettrée] Karim al-Hanifi

Nous inaugurons un nouveau concept sur le site. Régulièrement, j’interrogerai en vidéo (abonnez-vous à la chaîne YouTube en cliquant ici) ou sous la forme d’un article, un auteur, une personnalité, un conférencier, un homme de foi, etc. Le but est de profiter tous ensemble des conseils d’un lecteur expérimenté. Aujourd’hui, je vous propose l’interview de Karim al-Hanifi. Bonne lecture !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Karim al-Hanifi et je suis spécialiste en religions comparées. Et qui dit religions comparées, dit plusieurs religions et donc un amas de lectures aussi riches que variées demandant un temps journalier conséquent.

Sur quels thèmes aimes-tu particulièrement lire ?

Mon domaine m’oblige à me diversifier au maximum. Le fait de focaliser mon attention sur trois religions (Judaïsme, Christianisme et Islam) demande encore plus d’efforts que si j’apprenais uniquement ma propre religion. Il faut donc redoubler d’efforts pour être au niveau. J’aimerais retirer une idée préconçue de l’esprit : le fait d’étudier les religions ne dispense aucune de l’étude de thèmes profanes puisque ce genre d’études demande, pour élargir son paradigme, d’apprendre et maîtriser un vaste panorama de sources disponibles. Je m’oriente donc tout aussi bien vers des ouvrages historiques, scientifiques, etc. Le but est d’emmagasiner un maximum d’informations et de concocter ensuite des études très poussées. Plus on lit, plus on a d’idées. Ces idées m’amènent ensuite à lire encore plus pour chercher ailleurs des informations complémentaires.

Si tu devais conseiller trois livres à mes lecteurs, quels seraient-ils ?

La lecture est un domaine très personnel. Nos choix de lectures se définissent donc en fonction de nos exigences et de nos passions. Il ne faut jamais lire à contrecœur pour ne pas que la lecture devienne un poids impossible à porter. Mieux vaut démarrer avec une thématique que l’on apprécie afin de se familiariser avec la lecture et ensuite aller vers d’autres horizons avec le temps.
Personnellement, je préconiserais la lecture coranique journalière afin de ressentir l’apaisement et la quiétude d’une lecture spéciale, à savoir la parole divine, mais aussi afin d’en maitriser les aspects fondamentaux. Pour les deux autres ouvrages, je laisse place à l’imagination de ton lectorat mélangé à leurs désirs ce qui aura plus d’impact qu’un livre conseillé par une personne mais qui, finalement, peut décevoir ou ne pas intéresser.

Beaucoup se plaignent de ne pas avoir le temps de lire. Comment t’organises-tu pour lire régulièrement ?

Ce n’est pas une excuse, tout le monde a du temps. Combien de temps passons-nous chaque jour devant la télé, devant Facebook, Twitter, Youtube et autres ? Combien de fois entend-on les gens dire « je m’ennuie », puis ne font rien pour ensuite venir dire qu’ils n’ont pas le temps. J’ai 3 enfants, un projet et avant que je n’arrête pour me lancer pleinement dans ce que je fais, je travaillais. Malgré tout, j’arrivais à lire un livre entier chaque jour. Tout cela prend du temps dans une journée, mais on peut lire dans les transports, pendant nos pauses au lieu de prendre un café, par exemple. Il y a, dans notre quotidien, énormément de temps perdu. Si, en plus, on fait le calcul sur une année, la note devient vite salée.

Le soir et la nuit sont des moments propices pour lire, tout comme le matin très tôt. « Quand on veut, on peut », il n’y a pas de secret ! Pendant trois ans, je lisais dix heures par jour. J’atteignais régulièrement les mille pages de lectures journalières. Évidemment, ce n’est pas donné à tout le monde, mais il faut savoir chercher ses objectifs pour les atteindre. J’ai dû sacrifier de mon temps de sommeil chaque jour pendant que les autres étaient endormi, la fatigue me prenait de toutes parts, mais je souhaitais toujours en apprendre davantage. Depuis j’ai un peu ralenti la cadence car, entre temps, j’ai atteint mes objectifs. Malgré cela, je continue inlassablement mon cheminement vers des lectures diverses et variées.

J’encourage chacune des personnes qui lira cet article à se lancer, même si l’objectif fixé n’est que d’une page par jour pour commencer. Mais il faut s’y tenir fermement et il faut voir cet objectif comme une obligation que l’on s’est imposée à soi-même. Au bout d’une semaine, on pourra passer à deux pages par jour et ainsi de suite selon les capacités de chacun. Mais surtout, il ne faut en aucun cas se servir de l’excuse du manque de temps parce que c’est une fausse excuse, sauf peut-être pour une poignée de gens à l’échelle du monde qui géreraient au quotidien des tâches colossales.

Quelle méthode utilises-tu pour assimiler le maximum d’informations de tes lectures ?

Ma méthode, et je la pense très efficace, est simple. Lorsque je lis un livre, et pour n’oublier aucune information pendant ma lecture, je me balade toujours avec un stylo pour cocher, surligner ou encore annoter les passages importants. Cela me permet de ne pas être constamment obligé de relire le livre pour retrouver les éléments essentiels du livre. Lorsque j’ai fini de lire le livre, je répertorie tout cela dans un fichier word. Ainsi, si je perds le livre, j’ai toujours à ma disposition une « sauvegarde » de secours. Chose importante : je conseille de toujours relire le livre quelques temps plus tard. Combien de fois il m’est arrivé de lire un texte, et, un an après, à sa relecture, de me dire : « Je n’avais pas réellement compris ce passage » ou « Je n’avais pas vu les choses sous cet angle-là ». Il ne faut pas négliger cela. Donnons-nous les moyens de toujours acquérir plus de connaissances.

Comment choisis-tu les livres que tu lis ?

En général, je les choisis au feeling, mais en faisant le tri dans mes choix. Je filtre également en fonction de ce que je cherche, de mes thématiques du moment. Beaucoup de gens entrent dans une bibliothèque ou une librairie sans avoir vraiment réfléchi à la question principale : « qu’est-ce que je cherche ? ». Je pense donc qu’il faut se poser, méditer sur nos attentes et besoins, et ensuite se déplacer pour finaliser sa recherche en librairie. Il y a aussi la question de l’auteur. A force de lire, on finit par connaître les noms des auteurs spécialisés dans un domaine particulier, ou de ceux qui répondent à nos critères.

Quels sont tes projets du moment ?

Ayant ouvert un Centre de Recherches en Religions Comparées (le C.R.R.C.),, les cours commenceront à partir de septembre 2018. Il s’agira d’orienter mes élèves vers des lectures méticuleusement pré-sélectionnées par mes soins afin de répondre aux objectifs de la formation demandée. Beaucoup de conférences sont également prévues, dont une sur le thème de la lecture, car c’est une chose beaucoup trop négligée. Il faut le dire, la communauté musulmane ne lit pas et c’est navrant ! Je pense que des projets comme le tien pourront, avec le temps, réveiller les gens et leur faire apprécier la lecture. Je t’encourage vivement à continuer ce que tu entreprends !

Et vous, dites-moi en commentaires, qui d’autre aimeriez-vous que j’interroge ?

Abonnez-vous à la newsletter afin d’être tenu informé de chaque nouveauté du projet ! 

8 Comments

  1. Salam aleykoum!

    Merci pour cet article. Je suis d’accord sur le fait que pour les personnes qui n’aiment pas lire, mieux vaut commencer par une thématique que vous aimez, et une fois que vous prendrez conscience que, oui, vous pouvez aimez lire vous aussi, vous élargirez peu à peu vos horizons de lecture =)
    Je pense que Abderrahim Bouzelmate serait un bon candidat pour le prochain article ! ^_^

    Salaam, et continue, on a besoin de ce genre de site!

    • Wa alaykoum Salam !

      Merci pour ton soutien. Je prends note de ton candidat ! Ça me donne des idées !

      Et tu as totalement raison. Je suis d’accord avec Karim sur le fait que commencer par lire dans une thématique qu’on aime par-dessus tout est une très bonne chose pour s’initier peu à peu au goût de la lecture !

  2. La lecture est essentielle pour ameliorer ses connaissances et favoriser son intellect ,merci de souligner que nous ne lisons pas assez pure verité il faut dire .baraka Allah ou fikoum mes freres qu Allah azzawajal vous soit protecteur

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*