La phrase « Je n’aime pas lire » est un mensonge !

En plus d’être fausse, cette phrase est surtout un très mauvais message lancé à votre cerveau. Suivez ces quelques conseils très simples à appliquer, vous apprendrez ainsi à aimer lire et vous finirez par revenir me dire en commentaires ou sur les réseaux sociaux : « Tu avais raison, j’aime lire ! ».

Pour aimer lire, brisez les barrières psychologiques

« Je n’aime pas lire » est une pensée limitante dont on s’est persuadé et qui est entrée dans votre système de croyances. C’est exactement de ce genre « d’accords » toxiques dont je parlais dans la publication dédiée aux « 4 accords toltèques » de Miguel Ruiz. Arrêtez ça et envoyez plutôt un message positif à votre cerveau. Attention, il ne s’agit pas d’un espèce de lavage de cerveau où vous vous répétez un message qui serait faux jusqu’à vous persuader que c’est vrai. Mais tout simplement car c’est un fait : la phrase « je n’aime pas lire » est fausse !

Ne lisez jamais sur un thème qui ne vous intéresse pas

Si vous partez de loin et que vous lisez peu, contraindre votre nafs à un tel effort va être impossible. Vous allez détester ça et ça va renforcer votre pensée selon laquelle vous n’aimez pas lire. Ne lisez jamais à contrecoeur.

Ciblez correctement vos lectures

C’est la suite logique du point précédent. Cherchez dans vos souvenirs. Il y a forcément quelque chose dans votre vie que vous avez beaucoup aimé lire. Si vous ne trouvez pas, alors listez les thèmes qui vous passionnent dans la vie : la photo, le sport, etc. Et lisez sur ces thèmes-là. Vous allez voir que vous apprécierez vos lectures. N’hésitez pas à regarder les vidéos que j’ai postées sur YouTube (cliquez ici !), je partage régulièrement mes lectures par vidéo et sous forme d’articles. Cela peut vous donner des idées de livres à lire.

Soyez curieux

Intéressez-vous plus profondément aux choses. Il y a plein de choses dans notre quotidien que l’on pourrait découvrir. Mais souvent, on ne prend pas le temps de s’y intéresser. On se dit qu’on va le faire. Mais on ne le fait jamais. Prenez vraiment ce temps !

Je vous donne un exemple concret : vous vivez dans une rue qui porte le nom d’une personne. Avez-vous déjà pris le temps de chercher qui était cette personne ? Avez-vous lu ne serait-ce que quelques lignes sur sa vie ?

Autre exemple, on vous parle d’un sujet que vous ne connaissiez pas. Cela vous a intrigué. Allez à la bibliothèque et trouvez un livre sur le sujet. Rien qu’un seul et lisez-le. Vous allez apprendre des choses et le sentiment que pourra vous procurer cette découverte vous motivera à lire plus et sur des sujets de plus en plus variés !

C’est en forgeant qu’on devient forgeron.

C’est en vous exerçant sur les points précédents que vous allez découvrir que vous aimez lire mais que vous ne le saviez simplement pas. Petit à petit, vous allez diversifier de plus en plus vos lectures. En effet, vous aurez lu que tel auteur a parlé de tel sujet annexe dans un de ses livres. Et comme vous avez beaucoup aimé le premier livre, vous commencerez à vous renseigner sur le sujet annexe, ce qui engendrera encore plus de lectures intéressantes.

C’est loin d’être simple mais vous devez maîtriser votre nafs. Ne le laissez pas diriger votre vie. Ne le laissez pas vous empêcher de faire des choses qui vous rendraient meilleur. Vous devez reprendre le contrôle de votre vie !

Dites-moi en commentaires quels types d’ouvrages vous aimez lire !

1 Comment

  1. Personnellement je n aime pas lire et voir je déteste et sa peut importe si j aime le sujet ou pas . Des qu n dit n aime pas lire automatiquement les réponse sont ta pas lu le bon livre etc . Si on aime pas ben n aime pas . Certain change d avis d autre non .

1 Trackback / Pingback

  1. Lire dans les transports : une arme redoutable - Le lecteur illettré

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*